Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur skype
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Diététicien ou nutritionniste ?

C’est une question que l’on me pose souvent.
Vous souhaitez perdre du poids ou faire un régime alimentaire et vous ne savez pas vers qui vous tourner.
Faisons le point ensemble.

Le diététicien

C’est un professionnel du secteur paramédical. Pour exercer il doit avoir obtenu un diplôme reconnu par l’état, le BTS Diététique d’une durée de 1100 heures ou un DUT génie biologique option diététique.

Il a un numéro Adeli, obligatoire pour exercer.

Il peut exercer dans le milieu hospitalier, en restauration collective et en libéral.

Quel est son rôle ?

Il a un rôle d’éducation nutritionnel. Il aide les personnes en difficultés avec leur alimentation et leur prodigue des conseils en fonction de leurs habitudes et contraintes de vie, afin de les rendre autonomes avec leur alimentation.

Ses connaissances en physiopathologie lui permettent de prendre en charges certaines pathologies : diabète, hypercholestérolémie….

En cabinet libéral, la plupart des Diététiciens ont suivi une spécialisation : pédiatrie, nutrition du sport, troubles du comportement alimentaire (TCA).

Il n’est pas pris en charge par la sécurité sociale, un remboursement est possible via la mutuelle.

Diététicienne Paris

Le médecin nutritionniste

Quel est son rôle ?

C’est un médecin qui a suivi une spécialisation en nutrition en fin de cursus.

Il a l’avantage d’avoir des connaissances poussées en médecine, il peut prescrire des ordonnances et donner des médicaments mais ses connaissances en nutrition sont moins importantes que celles du diététicien.

Il est pris en charge par la sécurité sociale à 70 %.

Nutritionniste

Le terme Nutritionniste n’est pas protégé par la loi. Ce n’est pas un métier. Toute personne peut devenir Nutritionniste sans avoir de diplôme.

Coach en nutrition, nutrithérapeutes, expert en nutrition, conseiller en nutrition, sont des termes non réglementés. Les formations sont très courtes voire inexistantes.

Pour rappel, l’exercice illégal de la profession de diététicien est passible d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende selon l’article L4372-1. Les deux seuls métiers pouvant prescrire des régimes alimentaires sont : les diététiciens et médecins nutritionnistes.

Ne laissez pas votre santé aux mains de n’importe qui !

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible.